• C'est l'histoire d'un mur. Long et large à la fois. Avec une porte de placard assez discrète. Un mur qui enferme une chambre, conservant l'intimité de cette dernière et captant ses énergies.

    Vous voyez ? 

    Bref ce mur il est dans ma chambre. Je l'aimais bien, puis j'en ai eu marre. De le voir, là, tout palot, avec son bout d'étagère ridicule. La situation ne pouvait plus continuer !

    Alors j'ai décidé de le peindre en vert. Je suis allé chez Castoche, et bim ! Vert chloro ! Alors me revoilà, face à mon mur, enduit dans une main, truelle dans l'autre pour l'enduire et le rendre tout lisse. Puis le lendemain... Non, le vert ne me convient pas. Je retourne chez castoche, choisis le vert Bamboo.

    Je retrourne à la maison plus déterminée que jamais ! Finis l'enduis, puis non. Pas vert.

    De retour au magasin, je voulais changer. Trois heures plus tard, j'en avais vu de toutes les couleurs, j'avais même songer à le peindre en rose pastel dis donc ! Puis non, Rouge ! Rouge framboise. Stylé hein !

    Je rentre. Je peints.

    Puis nous voilà deux mois après. Lui et moi ça ne fonctionne plus. Il est là, mais il est TROP là, tu vois ? Limite agressif, toujours énervé et violent ! Il m'énerve ! Putain qu'il m'énèrve !

    Bah je me suis pas laissé faire tu vois ! Je lui ai dit « tu vas voir ce que tu vas voir !!». Il faisait pas le fier je te le dis !

    Je retourne chez Castoche. Vert Bamboo ! Et bim !

    Bon bah ça change tout ! On m'a parlé de la vibration des couleures ! Moi j'y croyais que dalle t'sais ! Bah si c'est vachement important.

    Donc nous nous sommes réconciliés. Il est un peu flashy et pas très soigné, mais il me rend ZEN ! (Enfin il fait ce qu'il peut dans le mesure du possible le petit) !!!

    Alors y'a même un truc qui s'appelle la color thérapie. Serai-ce issu du Feng shui?


    LE BLANC
    Le blanc possède une action énergisante. Cette dernière est également très présente dans les bureaux car, outre la sensation de propreté qu'elle procure, elle stimule intellectuellement les occupants et les rend plus productifs. Le blanc est donc parfaitement adapté à certaines pièces de la maison où les occupants sont amenés à être actifs, telles que le salon ou la cuisine.

    LE ROUGE
    Très stimulant, le rouge possède des pouvoirs antiseptiques et cicatrisants. Selon les scientifiques, il peut aider à soigner l'anémie, le lymphatisme et la timidité. Il est déconseillé de couvrir les murs d'une chambre à coucher rouge (TIENS DONC!!), car les insomniaques, pourraient avoir du mal à dormir ou souffrir de sommeil agité, en revanche, compte tenu de son action tonique, il est intéressant de prévoir une touche de rouge, grâce à un objet ou un tableau par exemple, car il présente des propriétés aphrodisiaques…

    L'ORANGE
    Toujours dans la catégorie des tonifiants, l'orange est considéré comme un antispasmodique. Les colorthérapeutes lui confèrent des vertus de stimulation cardiaque et de la thyroïde. L'orange aiderait également l'organisme à mieux digérer. Cette couleur chaude est donc conseillée dans les cuisines, si vous prenez vos repas dans cette pièces, ou dans la salle à manger.

    LE JAUNE
    Le jaune est une couleur tonique, mais non excitante. Cette couleur est parfaitement adaptée aux personnes sujettes à la déprime car elle apporte de l'énergie et facilite les échanges et la communication.
    Le jaune peut donc être utilisé dans un salon, une salle de réunion, voir dans la chambre à coucher d'une personne déprimée, à condition de ne pas faire la couleur unique de la pièce.

    Le VERT
    Le vert calme l'esprit, revitalise l'organisme tout en donnant une sensation de sérénité. C'est une couleur qui est souvent utilisée par les hypnotiseurs en préparation à une séance afin de mettre la personne en confiance.
    Cette couleur de l'harmonie et de l'espoir est parfaite dans les pièces où l'on souhaite plus de fraîcheur et de lumière, mais surtout dans une chambre à coucher car il favorise le sommeil réparateur.

    LE BLEU
    Le bleu est réputé pour ses effets sédatifs et antispasmodiques. Il combat les fièvres et tonifie le système nerveux. Il est idéal dans une chambre. En revanche, il risque d'avoir un effet un peu trop anesthésique dans une pièce à vivre comme le salon ou le bureau.
    Dans ce cas, il est bien de le combiner avec d'autres couleurs plus toniques, comme le rouge, le jaune ou le blanc.

    LE VIOLET
    Cette couleur combat l'insomnie et calme les excitations nerveuses.
    Imaginez que le simple fait de redorer votre chambre à coucher en violet pourrait vous aider à retrouver un sommeil de bébé…
    Cela laisse rêveur, non ? En plus, selon les colorthérapeutes, le violet lutte contre toutes formes d'intoxication et contre les problèmes articulaires.

    LE ROSE
    Il combat le stress, le pessimisme et l'inquiétude, d'où l'expression « voir la vie en rose ». Mais les colorthérapeutes (qui soignent par les couleurs) déconseillent d'utiliser cette seule couleur dans un lieu de repos. Car le rose est également un excitant, cependant en moindre proportion que le rouge.
    La chambre rose des petites filles est donc, selon la science, une véritable hérésie ! Loin d'être des modèles de sagesse tout droit sortis d'une comptine pour enfants, elles risquent de devenir hyperactives.

    Source


    2 commentaires
  • Le biodécodage est une approche psychologique des maladies. En gros, il s'agit d'établir un lien entre les émotions, les pensées et les maladies. Maladie / Mal-a-dit. Je l'ai découvert il y a peu de temps. Elle m'a aidé dans un cas tout particulier de mal au ventre, aux jambes et d'envie de vomir après une séance de détachement de traumatisme.

    Mais, lecteur, même si ma vie est absolument passionnante, je vais plutôt parler d'un cas patho, plutôt grave, donc, convainquant :

    « En 1963, Ryke Geerd Hamer obtient son doctorat de médecine. Le 8 août 1978, Dirk, le fils de Hamer, est blessé accidentellement par balle et meurt de ses blessures le 7 décembre de la même année.

    Peu de temps après, Hamer se voit diagnostiquer un cancer des testicules. Par la suite, il cherche si tous les patients atteints de cancer n'auraient pas, comme lui, subis auparavant un choc psychologique.

    En octobre 1981, il pense avoir trouvé « un nouveau système pour l'apparition, la localisation et le déroulement du cancer » : c'est le Dirk Hamer Syndrome (DHS). Il est alors contraint de quitter la clinique et sera emprisonné pour « structure de personnalité particulière ». BREF ! 

    Ce type a mis au point une technique de guérison du cancer, qui passe par la résolution du conflit :

    « Le Foyer de Hamer, c'est-à-dire, la région spécifique du cerveau qui sous l'influence du choc psychique, souffre d'une dégradation et donne des directives anarchiques aux cellules de l'organe dépendant de cette région. Une fois que le conflit disparaît, la région cérébrale concernée donne l’ordre de réparer. Les cellules cessent leur prolifération anarchique. Le cancer s'arrête. »

    EN GROS HEIN!

    Je vous mets un lien, pour toi, lecteur curieux!

    Bref, pour en revenir à nos moutons, Jacques lui s'est donc intéressé à tous ces liens. En fait, c'est pas le premier, il y avait plein de livres. Je crois, si j'ai bien compris, qu'il a commencé par réunir les infos, puis à largement les enrichir pour créer ce merveilleux dico !!!

    L'idée de ce dico est donc d'apporter « une possibilité d'investigation d'un malaise et d'une maladie », et la prise de conscience, puis le changement de la pensée et de l'émotion permet de guérir, au moins, plus rapidement, au mieux, complètement la dite maladie.

    Les liens faits sont impressionnants. J'ai moi même pu m'intéressé au surpoids. J'ai eu l'impression de lire mon autobiographie vois-tu !

    Pour l'utiliser, l'idée c'est de lire une maladie que l'on a, de trier les infos, et de mettre le point sur ce que l'on a vécu il y a 3 jours. Pour changer l'émotion, il conseil de s'aider par un pro, c'est plus simple. Perso, je le fais en DT (Détachement de Traumatisme), c'est très efficace. L'émotion se dissipe direct.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires