• GROSSE

    Aujourd'hui, c'est un jour sans. Les questionnements sur mon poids refont surface, et là, tout de suite, maintenant, j'ai du mal à les gérer. J'entends encore des phrases risibles : « on a toute nos petits complexes », « tu ne feras jamais une taille 38 ».

    D'une, entre un petit nez tordu et 30 kilos à perdre il y a un faussé, non, un lac, non, un océan, non, une galaxie.

    De deux, j'aime les personnes qui ont de la matière. Je préfère mon 42 à ton 38. Caches tes cotes !

    Là dessus, je m'interroge sur les solutions qui s'offrent à moi :

    - RDV avec ma nutritionniste ?
    - RDV avec celui d'avant ?
    - RDV avec une thérapeute comportementale et cognitive ?


    Je ne sais pas. Je vais sur le site du GROS. Le Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids. Ils donnent de très bon conseil et sont dans la nuance de la réalité.

    « Le travail sur le comportement alimentaire est souvent un préalable indispensable à tout travail sur la perte de poids. »

    « Perdre du poids durablement est une entreprise difficile: si 75 % des personnes qui font des régimes maigrissent effectivement dans un premier temps, seulement 5 à 15% des personnes ne reprennent pas le poids perdu (évalué sur une durée de 5 ans). »

    « La restriction que les personnes en surpoids s'imposent pour maigrir, non seulement ne les font pas maigrir, mais favorisent fréquemment l'apparition de troubles du comportement alimentaire, de baisse de l'estime de soi, de dépression, voire de troubles de la personnalité. » Mon expérience valide cette putain de réalité.

    Cette putain de question remonte : ai-je intérêt à accepter mon poids, plutôt qu'à chercher à maigrir à tout prix ? Cette question me fait mal. Vraiment.

    Chercher à maigrir ça me fatigue avec le temps. Ça me déprime même un peu. Même un peu beaucoup peut-être. Sûrement un peu trop. Ai-je intérêt à accepter mon poids ?

    J'ai perdu 2 fois 15 à 20 kilos. Aujourd'hui je fais 7 kilos de plus que lorsque j'ai commencé à mincir. Ai-je intérêt à accepter mon poids ?

    C'est concrètement compliqué, surtout quand je me souvient de mon corps avec 24 kilos de moins. Je me sentais, physiquement bien mieux. Ai-je intérêt à accepter mon poids ?

    Je sais que certaines amies ont commencée à obtenir leur silhouette parfaite lorsqu'elles ont accepté leur physique, et qu'elle se sont résignées à le changer coûte que coûte. Je me demande si le lâcher prise serait un des secrets perdus pour obtenir sa silhouette parfaite.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :