• Le diktat de la beauté: vraiment d'la mauvaise graine!

         Ces derniers jours, j'ai revu mes copines de Paris. Enfin c'est elles qui sont descendues. Entre les potins, les magasins et le vin, on a bien eu le temps de se cultiver.

         Donc, on est allé s'payer des sous vêtements. J'en ai vu des chouettes. Une fois dans la cabine ça fait toujours bizarre : étant ronde, y'a toujours ce truc qui s'allume, en mode « putain je fais 30 000 tailles de plus que la mannequins, y'a pas a dire ça rend pas pareil ». Mais du coup, est ce que je peux le porter ? Est ce que je suis sexy ? Est ce que je PEUX mettre mon corps en valeur, en ai-je de droit ??? ».

        Je te vois, toi derrière ton PC, en train de te dire « bah si ». Ou « Bah bien sûr ! ». Ou même peut être « bah non ! ». Merci, je suis bien avancée !

         Donc j'ai acheté ce soutien gorge, qui sous un haut, légèrement transparent, est très sexy.

         MAIS, le fait est que : ça fait chier, putain, couille !

        J'explique : je pense que tout ce que l'on peut entendre, lire, voir, toucher, même l'espace d'un instant, nous impact. Est ce que ça t'es déjà arrivé, d'être en train de travailler, de geeker ou de manger et de repenser à une phrase, qui « pof ! » sort de nulle part ?

         J'ai l'impression que notre esprit c'est comme un immense jardin, et que à chaque instant, des graines sont plantées et poussent. Mais si chaque mot était une graine ? Chaque instant ? Chaque image ? Oh bordel !

     

    Le diktat de la  beauté: vraiement de la mauvaise graine!

     

         Imagines l'impact que peut avoir le diktat de la beauté sur ce jardin ? Chaque pub, que l'on perçoit sans voir, chaque personnes ? Chaque article titrant « être ronde, c'est pas la mort ! ». L’inconscient ne connaît pas « ne pas », il sait pas faire. Donc « Boum ! Prends toi ça dans le mouille ! » Vous voyez où je veux en venir ? Toutes les célébrités sont ce constat, elles incarnent ce fascisme. Si Susan Boyle a réussit à déroger, elle est juste devenu l'exception qui confirme la règle !

         Imaginez un instant que les artistes soient reconnus à la hauteur de leur talent. Surtout dans la musique et le ciné ! Au delà du fait que moi aussi je préfère baver devant Scarlett Johansson que devant Susan, le niveau cinématographique et musical serait vraiment tiré vers le haut !

         Sur ces belles paroles, je vais débroussailler mon jardin. Arracher deux trois arbres, ça va me faire du bien ! Je vais dessiner le jardin de mes rêves...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :